Les lettrines du cartulaire 192 (Cîteaux, XVe siècle)

Le cartulaire de Jean de Cirey, abbé de Cîteaux de 1476 à 1501, est aujourd’hui conservé aux Archives départementales de la Côte-d’Or, sous la cote « cartulaire 192 » (11 H 77). Il contient aujourd’hui neuf volumes[1]. Certains de ces volumes ont été composés par des notaires, et portent leurs signatures : c’est le cas du cartulaire 185 ou du cartulaire 189[2] qui portent les signatures de Morel et de Gobin. D’autres volumes, comme le cartulaire 190 ou le 192 ne portent pas de signature. Ils sont aussi composés avec plus de soin (taille des feuillets avant reliure mieux exécutée, mise en page plus aérée, écriture plus soignée).

Dans ce billet, je souhaite plus particulièrement évoquer les lettrines du cartulaire 192. Lire la suite sur le carnet de recherche Armaria.

[1] Archives départementales de la Côte-d’Or, cartulaires 185 à 193 (11 H 70 à 11 H 78). Ces cartulaires sont tous conçus sur un même modèle : ils mesurent plus ou moins 250 x 350 mm, sont reliés dans une couvrure de basane brune estampées de filets et de rosaces ; leur mise en page est sobre, claire. Les cartes sont transcrites selon un classement topographique, et chaque volume possède une table des chapitres. Chaque acte est précédé d’une rubrique donnant une analyse plus ou moins longue, de une à cinq lignes. Pour en savoir plus, se reporter à : C. Rey, L’entreprise archivistique de Jean de Cirey, abbé de Cîteaux (1476-1501). Le dossier documentaire de la seigneurie de Villars en Côte-d’Or, Mémoire de Master sous la direction d’Eliana Magnani et Marie-José Gasse-Grandjean, Dijon, 2009 (consulté le 30/06/15).

[2] Le cartulaire de Jean de Cirey a été entièrement numérisé par les Archives départementales de la Côte-d’Or et mis en ligne par l’équipe du projet CBMA – Chartae Burgundiae Medii Aevi : http://www.cbma-project.eu/21-accueil/43-cartulaire-g%C3%A9n%C3%A9ral-de-c%C3%BBteaux-dit-de-jean-de-cirey.html (consulté le 30/06/15).

coralinerey

Doctorante en histoire médiévale, UMR 6298 ARTeHIS, Université de Bourgogne

More Posts

Édition des actes de l’abbaye cistercienne de Maizières, XIIe siècle

Dans le cadre de l’ANR Charcis[1], j’ai transcrit les actes du XIIe siècle de l’abbaye de Maizières[2]. Cette édition livre la transcription de 77 actes originaux encore conservés dans les Archives départementales de Côte-d’Or et de Saône-et-Loire.

Cette édition est disponible sur le carnet de recherche Armaria.

[1] http://www.agence-nationale-recherche.fr/projet-anr/?tx_lwmsuivibilan_pi2[CODE]=ANR-12-CORP-0007.

[2] L’abbaye de Maizières se situe à 1,5 km à l’ouest de Saint-Loup-Géanges (anciennement Saint-Loup-de-la-Salle : canton Gergy, arrondissement Chalon-sur-Saône, département Saône-et-Loire).

coralinerey

Doctorante en histoire médiévale, UMR 6298 ARTeHIS, Université de Bourgogne

More Posts

L’avenir de la Philologie

IRHTAlors que Paul Bertrand (Université catholique de Louvain), Sébastien Barret (CNRS-IRHT), Matthieu Cassin (CNRS-IRHT), Aurélien Berra (Université de Paris-Ouest) et Maïeul Rouquette (Université de Lausanne) viennent d’organiser à l’IRHT deux importantes journées consacrées au(x) droit(s) autour des textes anciens et des enjeux qui en découlent (« L’éditeur de textes est-il un auteur ? Réflexions juridiques et scientifiques à propos de l’édition critique », 2 et 3 février 2015, IRHT, http://www.irht.cnrs.fr/fr/agenda/l-editeur-de-textes-est-il-un-auteur), signalons une publication-manifeste d’Alain Guerreau sur la question :

« L’avenir de la Philologie. Textes anciens et domaine public » (2 février 2015, texte dans le Domaine public), https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01112213v1

Nous y souscrivons pleinement, et avec d’autant plus d’énergie que nous réalisons actuellement une édition de texte (les chartes de l’abbaye de La Bussière, en Côte-d’Or).

Rappelons par ailleurs l’existence d’un PiratePad pour les journées des 2 et 3 février, disponible à cette adresse : https://www.piratepad.ca/p/irht2-3fevrier.

Enfin, l’excellente note de Lionel Maurel (blog S.I.Lex), au moment du désormais fameux jugement Droz-Garnier, rendu par le Tribunal de Grande Instance de Paris le 27 mars 2014 : http://scinfolex.com/2014/04/13/une-victoire-pour-le-domaine-public-un-cas-de-copyfraud-reconnu-par-un-juge-francais/ ; ainsi que la réaction de Maïeul Rouquette à ce même jugement, le 14 avril 2014 : http://apocryphes.hypotheses.org/389

Bonne lecture !