Nouveautés proposées par le projet CBMA

L’équipe CBMA est heureuse de vous annoncer la nouvelle mise à jour de la base de données, toujours disponible sous format Filemaker, csv et tab. La base compte aujourd’hui plus de 23 000 documents. Ont été ajoutés : des listes de manuscrits (Cluny, Saint-Bénigne de Dijon, Perrecy-lès-Forges), des chartes de l’abbaye de Saint-Rigaud, et les pièces justificatives des cinq premiers tomes d’Ernest Petit, Histoire des ducs de Bourgogne de la race capétienne (chartes et documents épigraphiques). Ces documents peuvent également être consultés et téléchargés en format txt, doc ou pdf.

CBMA commence à constituer des corpus de documents non diplomatiques. Afin de prévoir leur intégration, deux rubriques typologiques ont été ajoutées à la base. Cette évolution importante du projet est à l’origine de la journée d’études « Qu’est-ce qu’un corpus ? » qui aura lieu le lundi 7 novembre 2016 et à laquelle vous êtes cordialement invités.

En partenariat avec les archives départementales de la Côte d’Or, les comptes de l’abbaye de Cîteaux sur tablettes de cire ont été mis en ligne, sous format Flipbook. N’hésitez pas à télécharger le PDF.

Le site Internet a également été l’objet de quelques modifications, proposant ainsi une navigation plus aisée, notamment pour les onglets Editions et Manuscrits.

Une nouvelle page, Cartulaires et documents – liens vers d’autres sites, propose désormais des liens vers des documents bourguignons numérisés par d’autres institutions. Les cartulaires et documents numérisés grâce à l’aide de nos partenaires, sont toujours disponibles sur les pages Cartulaires et documents en format flipbook et Cartulaires et documents cisterciens.

Ces avancées ont été possibles grâce au soutien du Lamop (UMR 8589) et du Consortium Cosme.

coralinerey

Doctorante en histoire médiévale, Centre Georges Chevrier UMR 7366, Université de Bourgogne-Franche-Comté

More Posts

Journée d’études « Qu’est-ce qu’un corpus ? »

Lundi 7 novembre 2016

9h30 – 18h

Paris, IRHT – Salle J. Vielliard – 40 avenue d’Iéna

Le propos de cette journée d’études est de s’interroger sur ce qui est (ou pourrait être) un corpus pour les historiens médiévistes.

À partir du xvie siècle, en reprenant l’une des acceptions médiévales du mot latin corpus pour désigner un ensemble d’écrits (à commencer par les Écritures et par la notion de corpus iuris), les érudits modernes et contemporains intitulent corpus plusieurs de leurs collections de documents édités. On en vient alors, depuis le xixe siècle, à appeler corpus n’importe quel ensemble de pièces. Cet usage se généralise sous la plume des médiévistes à partir des années 1980 mais, surtout, des années 2000, et s’inscrit en parallèle avec l’informatisation et avec la multiplication des numérisations et des bases de données.

Ce mouvement général, qui n’est pas propre à l’histoire médiévale, a suscité, cependant, dans certaines disciplines des sciences humaines et sociales, notamment par l’apport de la linguistique, une solide réflexion et conceptualisation sur ce qui est/fait un corpus. À la fois en utilisant corpus dans son acception lâche de collection, recueil ou compilation, et beaucoup plus rarement en référence à la notion de corpus issue de la linguistique, les médiévistes n’ont pas encore fait émerger une définition raisonnée ni une réflexion conceptuelle autour de ce terme.

Cette journée d’études ouverte à tous, organisée par l’équipe du programme des CBMA (Chartae Burgundiae Medii Aevi), avec le soutien du Consortium Cosme (CNRS), du Lamop (UMR 8589) et de l’IRHT, entend proposer un diagnostic et contribuer à ouvrir des pistes de recherches épistémologiques, heuristiques et méthodologiques partagées.

Télécharger le programme.

En vue de l’organisation matérielle de la rencontre, pourriez-vous nous tenir informés de votre venue, si possible avant le 24 octobre ? contact

coralinerey

Doctorante en histoire médiévale, Centre Georges Chevrier UMR 7366, Université de Bourgogne-Franche-Comté

More Posts

Appel à communication « Qu’est-ce qu’un corpus ? »

Lundi 7 novembre 2016, Paris, IRHT.

Le propos de cette journée d’études est de s’interroger sur ce qui est (ou pourrait être) un corpus pour les historiens médiévistes. Elle entend proposer un diagnostic et contribuer à ouvrir des pistes de recherches épistémologiques, heuristiques et méthodologiques partagées, dans la mesure où en utilisant le terme de corpus dans son acception lâche de collection, recueil ou compilation, et beaucoup plus rarement en référence à la notion de corpus issue de la linguistique, les médiévistes n’ont pas encore fait émerger une définition raisonnée ni une réflexion conceptuelle autour de ce terme.

Lire la suite sur Calenda

coralinerey

Doctorante en Histoire médiévale, Centre Georges Chevrier, UMR 7366, Université de Bourgogne-Franche-Comté

More Posts