Le Jongleur

Le Jongleur, Mémoire de l’Image au Moyen Âge. Figures, figurations et musicalité dans les manuscrits enluminés (1200-1330), Berne, Berlin, Francfort-am-Main, Oxford, New York, Peter Lang, 2011, 390 p., par Martine Clouzot.

L’auteure ayant été encouragée à publier elle-même la publicité de son dernier livre, elle se livre à ce curieux exercice par la présentation d’un résumé très général.
En couleur et en mouvement, le jongleur joue de la musique parmi les oiseaux, les animaux et les rinceaux fleuris des livres enluminés du Moyen Âge. Jamais loin du roi David, il accroche l’œil et éveille l’esprit par son caractère incongru et étonnant. C’est à ses figurations dans les psautiers, les ouvrages de philosophie naturelle et de métaphysique d’Aristote, destinés aux laïcs, dans les royaumes de France et d’Angleterre, entre 1200 et 1330, que ce livre est consacré. Il étudie la transformation de la figure depuis l’Antiquité jusqu’à sa réinvention par les nouveaux intellectuels du XIIIe siècle que sont les Dominicains, les Franciscains et les maîtres séculiers de l’Université, ainsi que les poètes et les ménestrels dans les cours et les villes, tous soucieux de se distinguer du jongleur. Savamment, auteurs et concepteurs d’images ont forgé une figure en mouvement de la Physis, du son et de l’ouïe, axée sur la théorie de la connaissance aristotélicienne. Et, à partir des arts de la mémoire des orateurs romains, ils ont transformé le jongleur en image de mémoire et en mémoire de l’image, celle du Christ et de l’homme créé à l’image de Dieu.

Présentation : http://www.peterlang.com/index.cfm?event=cmp.cst.ebooks.datasheet&id=58563&concordeid=430536

Table des matières : http://www.peterlang.com/index.cfm?event=cmp.cst.ebooks.toc&id=58563&concordeid=430536

Echantillon de lecture : http://www.peterlang.com/index.cfm?event=cmp.cst.ebooks.extract&id=58563&concordeid=430536