« Il faut chroniquer ses productions ».

Journée d’étude INSHS Professionnels BAP F
16 octobre 2012, Paris CNRS/INSHS, 3 rue Michel-Ange

J’ai assisté à une journée d’étude de la BAP F du CNRS qui a priori ne m’était pas destinée, et j’ai beaucoup appris. Je ne ferai pas un nouveau compte rendu puisque deux compte rendus sont disponibles à ces adresses http://mediatec.hypotheses.org/703 et http://www.cnrs.fr/inshs/recherche/bapf2012.htm. Je souhaite simplement souligner combien ce type de journée est extrêmement intéressant à plusieurs points de vue.

Par l’exposé de choses simples et pleines d’enthousiasme comme une formation à la prise en main d’outils comme wikipedia pour les chercheurs, ou l’utilité d’une Mind Map pour concevoir un nouveau projet collaboratif.

Une idée récurrente tout au long de cette journée fut : « il faut chroniquer ses productions », « relayer sa documentation », « donner de la valeur ajoutée », « créer un lien social » via les sites web, Hypothèses, HAL, Facebook, Academia, Twitter, Flickr…

Surtout il a été beaucoup question des blogs : comme compléments aux sites institutionnels, comme relais rapides de l’information, pour leur rôle fédérateur et de mise en synergie de compétences internes qui souvent s’ignorent, comme espaces de publication au ton plus direct et au style hybride entre science et communication, comme moyens de cibler de nouvelles communautés d’utilisateurs, comme une activité de publication à part entière (avec programme, relecture collective, travail collaboratif …) qui a besoin d’un soutien fort.

Plusieurs retours d’expériences ont concerné des plateformes collaboratives générées pour gérer un projet de recherche, un espace d’écriture collective, l’utilisation d’outils ou plus simplement un agenda.

Avec des recommandations et conclusions largement partagées : tout cela demande beaucoup de temps (le compte facebook de Gallica occupe par exemple deux personnes à temps plein). Ensuite l’outil ne fait pas tout, le management de groupe est indispensable. Et il faut toujours privilégier la sobriété, la précision et l’efficacité (un clic = une information).

 

Les chartes bourguignonnes sous philologic. Journée d’études CBMA VI

Vendredi 27 janvier 2012
Dijon, Université de Bourgogne
Maison des Sciences de l’Homme de Dijon (Esplanade Erasme, Salle R02)

Depuis l’été 2010, les chartes bourguignonnes réunies dans la base des CBMA peuvent être interrogées librement sur Internet avec le logiciel Philologic (http://www.artehis-cbma.eu).

Il s’agit, actuellement, du seul corpus diplomatique étendu permettant, entre autres, la recherche de cooccurrences, un affichage par mot-clé, par distribution chronologique et par fréquence, qui incitent aux nouvelles lectures des documents, à la comparaison des pratiques scripturaires et de leur diffusion, ou à l’étude des champs sémantiques, tout en exigeant la mise en place de méthodes adaptées au traitement des masses de données.

Cette journée d’études sera consacrée au retour d’expériences effectuées avec cet outil, des essais les plus ponctuels aux travaux les plus développés. L’objectif étant à la fois d’inviter les chercheurs à se familiariser avec cette interface et d’en faire le point.

affiche et programme


Renseignements et contacts :

tél. 03 80 39 36 16
courriels :
eliana.magnani @u-bourgogne.fr
Marie-Jose.Gasse-Grandjean@u-bourgogne.fr
Liens :
http://www.artehis-cbma.eu/
http://www.artehis-cnrs.fr/CBMA-Chartae-Burgundiae-Medii-Aevi,964