La bibliothèque numérique de la médiathèque du Grand Troyes

La médiathèque du Grand Troyes propose aujourd’hui un portail numérique, mis à disposition de toute personne bénéficiant d’un accès à l’Internet (http://patrimoine.grand-troyes.fr/cda/portal.aspx?INSTANCE=exploitation).

A ce jour, plus de 3 200 livres et près de 13 000 images peuvent être consultés. Des rubriques thématiques ainsi que des recherches guidées et expertes guident le lecteur dans sa recherche.

  • Une rubrique est consacrée à l’histoire de Troyes et sa région (l’Aube et plus généralement la Champagne) ;
  • dans une deuxième rubrique, vous pourrez trouver les documents issus de la fameuse « Bibliothèque bleue », cette librairie de colportage créée au XVIIe siècle ;
  • les trois rubriques suivantes présentent les manuscrits, les enluminures et les livres imprimés anciens. Et même si l’on a en tête l’immense fonds de l’abbaye de Clairvaux, il ne faut pas oublier que la médiathèque possède d’autres trésors, comme ceux issus de la collégiale Saint-Etienne (la chapelle des comtes de Champagne), de la cathédrale, des abbayes de Montier-la-Celle et de Montiéramey, ou encore le fonds textuel janséniste provenant de la bibliothèque de l’Oratoire ;
  • la dernière rubrique est consacrée aux images issues de fonds particuliers, telle la collection de 1 800 cartes postales léguées par Collin de Plancy.

Si la navigation est aisée, on regrette cependant les quelques problèmes d’affichage. Il n’en reste pas moins que l’on se doit de féliciter les acteurs et auteurs de cette immense entreprise qui permet à tous (petits et grands, Troyens, Français et habitants du monde) d’accéder à des fonds dont l’accessibilité pouvait être plus ou moins réduite. Peut-être est-ce ça, la grande victoire de la révolution numérique ?

coralinerey

Doctorante en Histoire médiévale, Centre Georges Chevrier, UMR 7366, Université de Bourgogne-Franche-Comté

More Posts

Les seize volumes de la seconde édition de la Gallia Christiana numérisés

Outil encyclopédique incontournable, la seconde édition de la Gallia Christiana, en seize volumes, est aujourd’hui entièrement numérisée par Google.

Wikipedia répertorie les seize liens sur une seule page, à l’adresse suivante :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Gallia_Christiana.

Les fichiers sont téléchargeables en PDF ou disponibles en texte brut.

A noter que Gallica propose trois volumes de la Gallia Christiana Novissima : Aix, Arles et Marseille ; ainsi que douze volumes de La France pontificale (Gallia Christiana) : Bordeaux, Chartres, Digne 1e et 2e partie, Gap, Lyon, Montpellier 1e et 2e partie, Paris, Rouen, Sens, et enfin le volume regroupant Sens et Auxerre.

coralinerey

Doctorante en Histoire médiévale, Centre Georges Chevrier, UMR 7366, Université de Bourgogne-Franche-Comté

More Posts

« Quatre nouvelles bibliothèques numériques rejoignent Gallica »

Gallica donne aujourd’hui accès aux collections de 4 nouvelles bibliothèques numériques :

  • la bibliothèque numérique de l’INHA (Institut National d’Histoire de l’Art : classiques de l’histoire de l’art, catalogues du Louvre, fonds d’archives et documents manuscrits, estampes (Goya, Toulouse-Lautrec, Degas…), photographies, dessins d’architecture. http://bibliotheque-numerique.inha.fr/
  • le portail numérique de la Médiathèque de l’Agglomération Troyenne : la médiathèque propose aujourd’hui plus de 3 200 livres anciens et près de 13 000 images issues des collections anciennes. http://patrimoine.grand-troyes.fr
  • les collections numérisées des Archives municipales, de la bibliothèque et des musées de la Ville de Besançon (musée des beaux-arts et d’archéologie, musée du Temps, musée comtois, muséum d’histoire naturelle, musée de la Résistance et de la Déportation), sur le site “Mémoire vive : patrimoine numérisé de Besançon”. http://culture.besancon.fr
  • les archives historiques du Collège des Irlandais de Paris, sur le site du Centre Culturel Irlandais : la bibliothèque de cet ancien séminaire est constituée de 8 000 ouvrages (XVe-XIXe siècles) et d’un fonds d’archives. Plus de 4 000 pièces d’archives, plusieurs dizaines de manuscrits dont trois enluminés sont désormais consultables en ligne. http://archives.centreculturelirlandais.com

On regrettera peut-être le manque d’informations dans les notices détaillées, Gallica ayant finalement plus une fonction de « vitrine » pour ces collections. Cependant, ces documents acquièrent une nouvelle visibilité et l’outil « Relancer la recherche sur ce sujet dans Gallica » s’avère très pratique.

A coup sûr, un outil à consulter avec intérêt !

 

coralinerey

Doctorante en Histoire médiévale, Centre Georges Chevrier, UMR 7366, Université de Bourgogne-Franche-Comté

More Posts