La bibliothèque numérique de la médiathèque du Grand Troyes

La médiathèque du Grand Troyes propose aujourd’hui un portail numérique, mis à disposition de toute personne bénéficiant d’un accès à l’Internet (http://patrimoine.grand-troyes.fr/cda/portal.aspx?INSTANCE=exploitation).

A ce jour, plus de 3 200 livres et près de 13 000 images peuvent être consultés. Des rubriques thématiques ainsi que des recherches guidées et expertes guident le lecteur dans sa recherche.

  • Une rubrique est consacrée à l’histoire de Troyes et sa région (l’Aube et plus généralement la Champagne) ;
  • dans une deuxième rubrique, vous pourrez trouver les documents issus de la fameuse « Bibliothèque bleue », cette librairie de colportage créée au XVIIe siècle ;
  • les trois rubriques suivantes présentent les manuscrits, les enluminures et les livres imprimés anciens. Et même si l’on a en tête l’immense fonds de l’abbaye de Clairvaux, il ne faut pas oublier que la médiathèque possède d’autres trésors, comme ceux issus de la collégiale Saint-Etienne (la chapelle des comtes de Champagne), de la cathédrale, des abbayes de Montier-la-Celle et de Montiéramey, ou encore le fonds textuel janséniste provenant de la bibliothèque de l’Oratoire ;
  • la dernière rubrique est consacrée aux images issues de fonds particuliers, telle la collection de 1 800 cartes postales léguées par Collin de Plancy.

Si la navigation est aisée, on regrette cependant les quelques problèmes d’affichage. Il n’en reste pas moins que l’on se doit de féliciter les acteurs et auteurs de cette immense entreprise qui permet à tous (petits et grands, Troyens, Français et habitants du monde) d’accéder à des fonds dont l’accessibilité pouvait être plus ou moins réduite. Peut-être est-ce ça, la grande victoire de la révolution numérique ?

coralinerey

Doctorante en Histoire médiévale, Centre Georges Chevrier, UMR 7366, Université de Bourgogne-Franche-Comté

More Posts

Des fragments de bibles glosées et de décrétales comme reliures de cartulaires à l’abbaye de Cîteaux

Une prospection des reliures de registres apporte souvent de belles surprises !

C’est en dépouillant le fonds de l’abbaye de Cîteaux aux Archives départementales de la Côte-d’Or, parfois avec un but bien précis (achever le dépouillement de tous les documents concernant la localité de Chaugey, de Vougeot, de Gilly…), souvent selon les envies et pour éviter la monotonie qui s’installe lors de longues journées – envie de varier les sources, les localités concernées, les matières –, que j’ai pu faire quelques découvertes intéressantes.

Au milieu du XVIIIe siècle, l’archiviste dijonnais Jean-Baptiste Lemort a réordonné le chartrier de l’abbaye de Cîteaux dans son intégralité. Cet archiviste avait, quelques années plus tôt, classer les chartes de l’abbaye du Miroir, en Saône-et-Loire (voir le billet intitulé « La restauration des chartes de l’abbaye du Miroir »).

Lemort a proposé un nouveau classement des actes originaux en « layette-cartable-liasse-cotte ». Il a inscrit de sa propre main des analyses au dos des actes, rédigé des inventaires, ainsi que des cartulaires.

C’est avec étonnement que j’ai pu découvrir les reliures de quelques-uns de ces registres, par exemple celle de l’inventaire 193, coté 11 H 57 ; celles du cartulaire 198, conservé en deux volumes sous les cotes 11 H 1035 (volume I) et 11 H 87 (volume II).

La reliure de l’inventaire 193

L’identification du texte a révélé qu’il s’agissait du livre IV des Décrétales de Grégoire IX (Titulus VII, De haereticis et Titulus XII, De homicidio voluntario vel casuali). Le texte, écrit sur deux colonnes, est entouré de commentaires, en plus petit module, occupant les quatre marges. Il était balisé par des lettres ornées ainsi que par des lettrines bleues et rouges.

La reliure du cartulaire 198

Il s’agit d’une Bible glosée, décorées de lettrines et pieds de mouche bleus et rouges. Le texte biblique est entouré des commentaires, écrits en plus petit module.

Le volume I présente des extraits de l’Evangile de Luc (VIII, 33-39 ; X, 18-23 ; X, 35-40 ; et VIII, 19-24). Le second volume comporte les psaumes 115 et 116, ainsi qu’un texte pour l’instant non identifié car l’écriture en est très effacée, mais dont la mise en page diffère totalement.

 

Il serait à présent intéressant d’une part de continuer le dépouillement des registres du XVIIIe siècle, d’autre part de comparer les résultats de ces recherches aux fragments de Bibles glosées conservés aujourd’hui à la Bibliothèque municipale de Dijon (par exemple mss 18, 19, 21, 23, 29).

11 H 57, inventaire 193. Premier ais.

coralinerey

Doctorante en Histoire médiévale, Centre Georges Chevrier, UMR 7366, Université de Bourgogne-Franche-Comté

More Posts

Un nouveau catalogue de manuscrits enluminés sur internet : INITIALE

Nombreux parmi vous connaissent et consultent Enluminures et Liber Floridus. Depuis 2002, ces deux sites publient des extraits de la base de données Initiale. Ce catalogue de manuscrits enluminés, établi sous la responsabilité de la Section des manuscrits enluminés de l’IRHT, est désormais accessible dans son entier sur internet à l’adresse suivante : http://initiale.irht.cnrs.fr/.
Consultable en totalité, Initiale rassemble environ 10.000 notices de manuscrits et 90.000 d’enluminures. Vous trouverez sur les pages de présentation du site le détail des possibilités d’interrogation et de consultation (requêtes croisées, index et thésaurus, tris des résultats, circulation entre les fiches, etc.).

La publication d’Initiale sur le web est aussi l’occasion de mettre à disposition de tous des données demeurées jusque-là inédites :
– un état du recensement des manuscrits enluminés pour chaque fonds catalogué (principalement les bibliothèques municipales et universitaires de France) ;
– le lien systématique vers Medium, base de données des manuscrits reproduits à l’IRHT (microfilms et numérisations) ;
– une bibliographie pour chacun des manuscrits décrits dans le catalogue ;
– un dépouillement des publications sur l’enluminure, incluant les références à de nombreux manuscrits extérieurs à la base de données (sans notice dans le catalogue).

A new Catalogue of illuminated manuscripts online: INITIALE
Many of you already know and are regular users of Enluminures and Liber Floridus. Since 2002, these two websites have been publishing excerpts drawn from a database called Initiale. This catalogue of illuminated manuscripts, compiled under the supervision of the Section des manuscrits enluminés at the IRHT (Institut de Recherche et d’Histoire des Textes) is now fully accessible online at the following address: http://initiale.irht.cnrs.fr/
Fully searchable, Initiale contains at present c. 10,000 manuscript descriptions and 90,000 illuminations. Introductory pages on the site provide information regarding search options and modalities of consultation (multi-criteria queries, how to use indexes and thesauri, how to sort search results, how to navigate between the different sections, etc.).
Initiale gives access to a wealth of previously unpublished information:

– a census of the illuminated manuscripts present in the libraries that have been catalogued (mostly French municipal or university libraries);
– a systematic link towards Medium, the database listing all photographic reproductions existing at the IRHT (microfilms, digital images, CDRoms, etc.);
– a bibliography for each manuscript described;
– under the tab “Bibliographie”, references to numerous manuscripts outside the database Initiale. For more information, see the IRHT website: http://initiale.irht.cnrs.fr/accueil/index.php.

Information transmise par Nicole Bériou via Claudia Rabel (Les Ymagiers)